Jeunesse Sportive Astérienne Cyclisme - Le Magazine

lundi 8 août 2022

TABLE DES ARTICLES DE CE BLOG

 

2021_Mairie Saint-Astier hauteur_CMJN (2)

- Cliquez sur ce LIEN pour accéder à la table des articles
ou déroulez les menus page après page
L'actualité de la JSA Cyclisme est à lire sur :  http://jsacyclisme.fr

 

Posté par Bernard PECCABIN à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


BEAUSSAC – 41° PRIX DES FÊTES

DEROO TOUJOURS PLUS HAUT

Deroo

- Rare épreuve du Périgord Vert, Beaussac a renoué ce week-end avec le cyclisme après deux années où le confinement et les mesures sanitaires avaient empêché d’organiser. Comme d’habitude, c’est un peloton d’une petite chambrée qui a pris le départ. Parcours difficile avec la rude côte du bourg, conditions météorologiques toujours aussi tropicales, soit déjà des arguments qui pèsent sur l’épreuve et que beaucoup de coureurs redoutent. Et pourtant Beaussac aime récompenser ses coureurs et sa dotation de prix et de primes le prouve bien.
- Dès le départ un groupe de sept coureurs se forme avec Gaëtan Deroo (notre cliché) le feu follet Astérien qui va sur tout ce qui bouge. Avec lui Martial Roman l’ex-professionnel mais aussi Alexandre Guérin le dernier vainqueur qui ne manque pas de punch et Gérald Marot le baroudeur que l’on ne présente plus. Ajoutons Tristant Joinel du club vététiste de Saint Léon, Warin Hugo le Béarnais de Lescar et Léo Casado le Cécépiste aux dents longues. Derrière le peloton souffrait et ressemblait à un sandow qui se tend et se détend, si bien que cette épreuve crématoire finira par avoir raison, puisque seuls dix-huit des vingt cinq dossards rallieront la banderole.

deroo

 

Gaëtan Deroo le plus rapide au sprint pour la gagne (photo JSA cyclisme)

- Le cyclisme c’est le sport où le dépassement de soi-même prend une dimension exceptionnelle. Et on peut dire qu’en ce dimanche 7 août à Beaussac, tout le monde aura bien mérité cette vérité. Alors que le mercure devenait intraitable, le groupe de tête continuait a bien grimper et à se marquer à la culotte. Et puis il y a eu l’arrivée avec ce virage du cimetière où il faut passer en tête et cette victoire de Gaëtan Deroo le coureur de Saint-Astier qui va pouvoir ouvrir une boutique de fleuriste à force de remporter des bouquets chez les Ufo comme en Fédé.

EXTRAIT DU CLASSEMENT FINAL BEAUSSAC 2022

BEAUSSAC

- Belle organisation de la JS Astérienne autour du président Leguen et du comité des fêtes local pour cette reprise qui fait revivre notre vélo dans ce Périgord Vert, véritable vivier de notre histoire cycliste.

bEAUSSAC 1 

Le protocole avec Gaëtan Deroo entouré des Miss JSA  et de ses rivaux du jour

Palmarès connu du Prix cycliste : 1978 Raymond Paillot (UA La Rochefoucauld), 1979 Guido Vérardo (VC Langon), Alain Laval (EC Foyenne) course d’août1980 Gay (UC Nontron), 1981 Philippe Gianoni (CC Périgourdin), Laurent Mazeau (EVCC Bergerac) course d’août1982 Tony Rousseau (VC Leroy-Somer), 1983 Guy Biojout (UV Limousine), 1984 Frédéric Chabreyrou (CA Ribérac), 1985 Eric Raud (CC Périgueux), 1986 Michel Delestage (Pédale Thiviers), 1987 Thierry Chamouleau (CC Périgueux), 1988 Jean-Claude Delage (CC Montpon), 1989 Patrick Bartou (CRC Limoges), 1990 Pascal Beau (CC Vervant), 1991 Jean-Yves Béneyrol (ASPTT Périgueux) Championnat de Dordogne, Didier Lezoray (SC Périgord), 1992 Patrice Castrezatti (AC Bon Encontre), 1993 David Périllaud (UA La Rochefoucauld), 1994 Nicolas Brachet (CCP Nontron), 1995 Franck Alaphilippe (CC Varennes), 1996 Jérôme Bonnace (CC Marmande) Championnat d’Aquitaine espoirs1997 Cyril Ribette (UC Brive), 1998 Sandy Casar (Jean Floc’h Mantes), 1999 Jean-François Bégoin (AC Châtellerault), 2000 pas de course suite décès président du comité des fêtes, 2001 Jérémy Dartus (Picardie) Challenge National Juniors2002 Julien Valade (Bressuire), 2003 Romain Chollet (Cycle Poitevin), 2004 David Milon (CC Périgueux), 2005 Yoan Poirier (CC Périgueux), 2006 Alexandre Brard (UC Artix), 2007 Sylvain Pandelé (CAM Bordeaux), 2008 Jérémy Rouyer (Angoulême VC), 2009 Sébastien Bordes (Cycle Poitevin), 2010 Christophe Cuménal (CC Périgueux), 2011 Sébastien Béneyrol (JS Astérienne), 2012 Bruno Guezet (CC Marmande), 2013 Maxime Teulière (CC Marmande), 2014 Romain Jagu (Vélophile de Naintré), 2015 Louis Lapierre (Cycle Poitevin), 2016 Thomas Acosta (SA Mussidan), 2017 Kevin Ouvrard (SA Mussidan), 2018 Guy Le Monnier de Gouville (CG Orléans), 2019 Alexandre Guérin (Sud Dordogne), 2020 et 2021 pas de course COVID, 2022 Gaëtan Deroo (JS Astérienne).

LE MAG DE LA JSA - BEAUSSAC 2022 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 30 juin 2022

UNE FIN MAI ET UN MOIS DE JUIN EUPHORIQUE

Deux titres et onze victoires

vergt

Gaëtan Deroo sur la plus haute marche à Vergt,
une habitude cette saison © JSA facebook

- Ils ont fait fort nos Astériens et cette fin de printemps restera un moment mémorable avec le tandem Léon-Deroo qui n’hésite pas à se mesurer avec ceux qui évoluent dans la cour des grands.
- Revenons-y sur ce duo qui désormais se frotte avec les toutes catégories. On les avait aperçus au Coux, on les a revus au Muguet à la maison, puis aux fêtes de Saint-Georges, à Saint-Chamassy et peut-être bien ailleurs… Nos deux chefs de file n’ont pas démérité et ont su s’accrocher aux basques des élites. Cette situation leur a permis de prendre de la caisse et d’assommer ensuite les épreuves Ufolep où désormais, ils sont souverains.
- Gaëtan Deroo après sa moisson de maillots verts dans les Tours locaux se voit récompenser avec la conquête du titre régional à Cadarsac en pass’cyclisme open, puis par celui Ufolep à Cornille. Une super récompense pour ce jeune qui n’est pas du tout radin sur les efforts à fournir et qui est venu frapper à la porte de la victoire à Saint-Martin le Pin, Rouffignac et Vergt.

marsac sur l'isle

Marsac sur l'Isle : les cannibales de la JSA sont là © JSA facebook

- Alexandre Léon continue sa croisade même si parfois il a du puiser de l’énergie jusqu’à se retrouver dans ses retranchements. Mais notre citoyen de Coursac semble affectionner ces situations, car il cherche à se faire mal sur le vélo et comme un bouledogue, il ne lâche jamais le morceau. Tout ce qui peut lui faire mal, le rend plus fort. Et chose encourageante, c’est que les signes du déclin ne sont pas encore là. Son rôle de capitaine de route, il sait l’assumer avec lucidité et il reste un élément fiable et stabilisateur pour nos jeunes.
- D’autres bonnes nouvelles avec le succès de Nicolas Bonnet au Buisson de Cadouin, de Guillaume Eynard à Saint-Médard de Mussidan, de Fabrice Salvette à Nabinaud et de Damien Guérineau à Marsac sur l’Isle. Des succès qui font du bien avec ces coureurs passionnés de vélo et qui ont toujours envie de se surpasser. De même il est surtout à remarquer le travail d’équipe et les tirs groupés de nos couleurs qui s’entendent à la perfection et qui savent tirer les ficelles quand il faut.
- Et pour bien occuper les week-end n’oublions pas de féliciter notre délégation qui est allée batailler sur "la Périgordine" avec le succès de Mathieu Petit sur les 70 bornes, mais aussi une médaille de bronze pour Thibault Esmanjaud pendant que Nicolas Bonnet et Mickaël Estève ont trouvé toute la motivation pour se classer. De la motivation à revendre, parlons en avec Stéphane Chagnon attelé sur un 165 pitons et heureux de finir dans la première moitié du tableau. Et que dire de Mathieu Petit et de Nicolas Bonnet qui au lendemain de leur 70 km ont remis ça, eux aussi sur 165 km. En se bougeant les fesses, ils ont trouvé le moyen de se retrouver successivement à la 33° et 39° place, pas mal !

la Périgordine

Mathieu Petit et Thibault Esmanjaud médaillés
sur la Périgordine © JSA facebook

- Chez nos jeunes, Mathys Estève poursuit son apprentissage en minimes. Riche des conseils de son papy, il cumule de nombreuses places d’honneur tout comme Maxence Bocquier pendant qu’Enzo Massarotto cherche à percer chez les cadets pour retrouver comme en minime, le chemin de la victoire.
- On a couru et organisé de même le championnat départemental des écoles à Saint-Astier où nos sociétaires ont obtenu de nombreuses médailles d’argent avec Malo Faverial en poussin, Kelly Regen et Deaclan en pupille, sans omettre le titre de Lise Guichard, les médailles de bronze de Maël Courbalay et de Séraphin Mathet, les places d’honneur pour Martin Bocquier et Ewan Faverial.

écoles

Belle moisson de notre école de cyclisme © JSA facebook

- Voilà donc un bilan prometteur au stade de cette mi-saison. Voici l’été venu et son bal de grosses chaleurs, soit encore de nombreuses occasions pour les "verts et blancs" de progresser et de chaparder quelques succès.

LE MAG DE LA JSA - MI-SAISON 2022 © Bernard PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les nouvelles du club sur : https://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 27 mai 2022

SAINT-MÉDARD DE MUSSIDAN (PC & PC Open)

LES ASTÉRIENS MAÎTRES ET VICTORIEUX AVEC GUILLAUME EYNARD

Fusée JSA

Quatre mousquetaires Astériens pour une victoire

- Moulé dans son maillot de Champion de Dordogne, Guillaume Eynard savourait son opération commando, heureux d’avoir finalisé l’épreuve par une victoire bien construite. En faits, l’opération Astérienne ressemblait à une base spatiale avec une fusée à quatre étages qui elle, n’a jamais foiré.
- D’abord mise sur orbite du premier étage par Sébastien Béneyrol qui a eu du cran pour lancer la première échappée. Puis le travail de sape et la satellisation terminée, au tour du deuxième étage avec Stéphane Chagnon qui met la main  dans le cambouis en prenant la tête de ce prix Intermarché. Mais ce dur à cuire ne pouvait continuer à lâcher les chevaux. Qu’importe, s’entendant comme des larrons en foire, Valentin Faurie devenait à la fois le nouveau leader et un rival encombrant. Mais à ce Faurie, il manquait pour vaincre, la petite étincelle histoire de transformer le possible en réalité, bien que son 3° étage semblait promu à la victoire.

Pict0222

Les locaux du RCM ont bien tenté, en vain...

- Faut dire qu’en ce dimanche de l’Ascension, les Astériens avaient plus d’un tour dans leur sac. En effet, le 4° étage s’arrachait du bitume avec à son bord Guillaume Eynard chargé de terminer le travail de toute cette équipe de "green" à la fois dévouée et solidaire. On sentait que dans ce groupe c’était un bloc, une équipe, une escouade invincible, une masse fondue dans un moule qui ne faisait qu’un. On voyait que chacun connaissait son boulot sur le bout des doigts, que travailler pour une équipe c’était souffrir.

Vainqueur

Guillaume Eynard savoure la victoire en arrivant en solitaire

- D’habitude Saint-Médard c’est l’ultime et si convoitée kermesse des sprinters. Cette année, après deux saisons d’abstinence, les choses ont changé avec des Astériens souverains et gagneurs. Bonne organisation du Racing Club de Mussidan pour une épreuve qui méritait évidemment une meilleure audience. Mais après 82 années d’existence, on ne se décourage pas chez les rouge et blanc du président Serge Augièras, qui coute que coute cherche à garder le cap.

Pict0239

Protocole avec Eynard fleurit par une Mussidanaise

Le classement : 1. Guillaume Eynard (JS Astérienne/D1), 2. Valentin Faurie (JS Astérienne/D1), 3. Jacques Debiossat (VC Trélissac/D2), 4. Sébastien Béneyrol (JS Astérienne/D1) meilleur sprinter, 5. Guillaume Galles (Team Coop/D2), 6. Samuel Cattai (RC Mussidan/D2), 7. David Gilly (RC Mussidan/D3), 8. François Samy (AC Chalus/D3), 9. Alain Renard (RC Mussidan/D4), 10. Thierry Puyastier (RC Mussidan/D3), 11. Jean-Paul Defaye (AC Chalus/D3), 12. Stéphane Chagnon (JS Astérienne/D3), 13. Peter Diard (RC Mussidan/D2), 14. Guylain Royer (CC Périgueux-Dordogne/D2), 15. Christophe Marc (Marennes/D4) 16 partants.

Pict0248

Les quatre passagers de la fusée Astérienne avec Béneyrol,
Eynard, Faurie et Chagnon

VÉLO DORDOGNE – ST.MÉDARD 2022 - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne
Cliquez aussi sur https://www.facebook.com/bernard.peccabin/ 

Posté par Bernard PECCABIN à 10:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 25 mai 2022

DÉCÈS DE PAUL CHINOUR

ADIEU POLO

Chinour Paul 22

- Qui n’a pas connu Paul Chinour licencié à la Jeunesse Sportive Astérienne ? Il était plus bénévole que dirigeant, qui se dépensait pour le bien être du club. Et le bien être du club c’était les barbecues, les repas d’après course d’antan, les soirées grillades sous les marronniers de la place. Ancien cheminot, Polo œuvrait toujours en compagnie de son frère Jacquot décédé en 2017. Au-delà de ces prestations, il était aussi de ceux qui passaient des dizaines et des dizaines d’heures dans les carrefours des courses cyclistes pour assurer la sécurité des coureurs. Prix du muguet, prix du canton, nocturnes, courses des cadets et minimes, partout Paul était présent. Depuis l’ère du président Montagut, à celle d’Henri Gouly, puis de Michel Courbalay et Jean-Michel Dorchin, l’ami Chinour avait répondu présent. C’est par le journal Sud-Ouest, que nous apprenons ce jour son décès dans sa 88° année. Ses obsèques se dérouleront mercredi 25 mai à 15h00, en l’église de Saint-Astier.
- "Le Mag de la JSA" présente à sa famille et à tous le bureau de la JSA ses sincères condoléances.

- Notre photo : Paul Chinour, une figure Astérienne qu’on ne verra plus

LE MAG DE LA JSA – PAUL CHINOUR - © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne

Posté par Bernard PECCABIN à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


mardi 17 mai 2022

CHAMPIONNATS DE DORDOGNE UFOLEP

SAINT-FRONT D’ALEMPS 2022

SEPT TITRES DANS L’ESCARCELLE DE LA JSA

Image99

- Heureux Astériens, qui en ce dimanche 15 mai ont conquis la bagatelle de sept titres. Un véritable coup de massue, reçu par tous leurs rivaux, même si dans un championnat la vérité d’un jour, n’est pas forcément celle du lendemain. Cette suprématie, nos favoris et chefs de file ont su la gérer avec bonheur et réussite. Mais la route est encore longue avec le futur régional où chacun devra confirmer ses ambitions. Donc au 11 juin à Cornille, avec le concours du VC Trélissacois pour courir une autre finale. En attendant, savourons les joies de nos lauréats avec nos vives et sincères félicitations pour tous nos récipiendaires. L’Ufolep est devenue il faut le dire l’incarnation du cyclisme de proximité, de celui de nos villages. Un cyclisme qui avait encore hier la faveur de la FFC mais qu’elle a bel et bien perdu, définitivement...

LES CLASSEMENTS

JEUNES
13/14 ans : 1. Mathis Estève (JS Astérienne), 2. Quentin Tarnaud (RL Sardocienne), 3. Alban Missault (RL. Spardocienne).

15/16 ans : 1. Enzo Perrier (UC Montpon), 2. Elie Puyzalinet (RL Spardocienne).
17/19 ans : 1. Lionel Guérin (EC Foyenne), 2. Arthur Dalbavie (Team Volkswagen Culture Vélo), 3. Baptiste Saint-Jal (Château-l’Evêque Cyclo).
FEMININES
17/29 ans : Léane Bourg (EC Foyenne), 2. Maella Lanapèze (EC Ribérac).

30/39 ans : 1. Hélène Valiani (JS Astérienne).
50 ans et plus : 1. Valérie Sapena-Zarragoza (EC Ribérac).
MASCULINS
20/29 ans : 1. Gaëtan Deroo (JS Astérienne), 2. Pierre Codolo (Dordogne Sud), 3. Valentin Faurie (JS Astérienne).

30/39 ans : 1. Guillaume Eynard (JS Astérienne), 2. Jordan Dubos (Team Volkswagen Culture Vélo), 3. Damien Guérineau (JS Astérienne).
40/49 ans : 1. Alexandre Léon (JS Astérienne), Mathieu Petit (JS Astérienne), Fabrice Salvette (JS Astérienne).
50/59 ans : 1. Jean-Marc Germagnan (JS Astérienne), 2. Eric Raud (Château-l’Evêque Cyclo), 3. Christophe Duhaut (ECTCC 24).
60 ans et plus : 1. Jean-Paul Truffy (JS Astérienne), 2. Alain Renard (EC Ribérac), 3. Gérard Bonneau (VPP Nontron).

champions et podiums

Nos lauréats avec les astériens ayant accédé sur une marche du podium

LE MAG DE LA JSA – CHAMPIONNATS UFOLEP 24 © Bernard PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les nouvelles du club sur : https://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 9 mai 2022

GAËTAN DEROO EN VERT A LA FOUCHY

PERDU AU MADIRANAIS, GAËTAN DEROO

RAMÈNE CETTE FOIS LE MAILLOT A LA MAISON

 Image1

Deroo toujours bien placé pour glaner les points du vert

- Alexandre Léon et Gaëtan Deroo sont sortis des sentiers battus cette semaine en allant batailler contre les légions bordelaises lors du 41° Grand Prix Fouchy qui s’est déroulé dans le vignoble entre Sauveterre de Guyenne et Sainte-Croix du Mont soit 122 km d’un parcours sinueux.
-. Bataille difficile avec 53 abandons sur les 116 partants au programme. Et nos deux coureurs titulaires d’une licence pass’cyclisme Open se sont bien battus contre les 2°, 3° catégories et juniors. Deroo termine à la 21° place à 4’20", Alexandre Léon avec sa magnifique santé est 38° à 4’55". Il y avait trois meilleurs sprinteurs à disputer sur ce parcours sinueux et éreintant à souhaits où Deroo n’a pas manqué de se lever sur sa selle pour s’offrir ce maillot vert qui lui va si bien. Il a bien calculé son coup notre Astérien en maîtrisant sa position dans ce gros peloton où il a su se faire une bonne place chaque fois en vue de Sauveterre, où se jugeait le classement des MS.

Image2

Alexandre Léon en éclaireur sur les bosses du parcours

- Il y a eu ensuite l’autre course avec une échappée de six coureurs qui se sont expliqués sur les petits tours de Sauveterre de Guyenne, d’où Alexandre Guérin (Apogé) est sorti vainqueur en solo. Mais il est à souligner le courage de nos deux coureurs qui n’ont pas capitulé alors que la course se durcissait et devenait difficile face aux assauts répétés de certains coureurs expérimentés et d’un niveau supérieur. On ne connait pas tous les contours de cette épreuve, en rédigeant ces quelques lignes, mais on voit qu’un coureur comme Léon reste un exemple de longévité sportive, infatigable et dur à la souffrance, tout comme ce Deroo qui nous épate de plus en plus par son audace et sa malice dans les pelotons.

Fouchy 4

Protocole final avec Deroo en vert

LE MAG DE LA JSA – 41° PRIX FOUCHY © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les nouvelles du club sur : https://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 23:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 2 mai 2022

38° PRIX DU MUGUET A SAINT-ASTIER

LA SUPRÉMATIE POUR LOÎC HERBRETEAU

LE JAUNE POUR ROMAIN LUINAUD

Muguet 2022

Protocole d'arrivée avec les autorités locales et chez les coureurs de gauche à droite Delpech 1° des trois,
Léon 1° pass'Open, Deroo 1° Astérien, Chardelin 1° junior, Herbreteau 1° MS & MG, Luinaud lauréat

- Belle page de cyclisme tournée à Saint-Astier avec une organisation sans faille de l’équipe du président Leguen, qui avait sécurisé les 113 kms de cette course marathon qui reprenait du collier après deux années virusées. Plus de cent coureurs au départ et des noms qui m’ont laissé interrogatif avec des ex-pros et des ex-élites au départ. Très surpris de voir de telles mécaniques venus en découdre contre nos jeunes, mais le cyclisme amateur s’est toujours nourri de ces injustices qui ne servent pas du tout la discipline. Il y a eu autrefois les problèmes entre indépendants et amateurs, puis celui des ex-pros, puis encore celui des montées de nos coureurs à la victoire, celui de faire courir tous les coureurs de première à la 4° catégorie ensemble, avant que le classement national à qui on souhaitait la bienvenue, se transforme en constat d’échec. Ce qui nous fait dire que l’on n’a jamais trouvé la bonne formule et que l’on traîne ce système comme un boulet qui pénalise les plus petits. Mais j’arrête avec ça, car je sais, on va me prendre pour un vieux con, c’est connu, mais ça ne me dérange pas…!

2022 muguet 2

Départ des coureurs à Saint-Astier © Nathalie Grasseau

- C’est donc sous un soleil radieux, un mercure amical qui ne dépassait pas les vingt deux degrés, un vent insignifiant que ce peloton multicolore a pris la direction de Mensignac. Dès le départ, on sent que certains ont des fourmis dans les jambes sur les rives de l’Isle, mais sur les meilleurs grimpeurs et meilleurs sprinters on pointe souvent Loïc Herbreteau, ce qui ne constitue pas une surprise. Passé Léguillac et Chantérac, le peloton joue de l’accordéon sur les montées, alors que derrière c’est une course par élimination qui se joue, avec les plus faibles qui mesurent encore les efforts à fournir pour ne plus jouer à l’élastique. Il ne se passera pas grand-chose dans la partie de la périphérie de la Double (Saint-Germain du Salembre), si bien que le peloton se présentait groupé à Saint-Astier.

2022 muguet envol

L'envol des cent coureurs pour 113 kmùs de course © Nathalie Grasseau

- Comme dans tous les prix de Muguet, le premier acte s’était joué avec une tendance à sortir d’abord les plus faibles à l’arrière, pour attaquer un deuxième acte par une bataille devant, entre les plus forts. Six boucles au menu avec un juge de paix qu’on appelle "la Jaurie" à se farcir. Ce n’est certes qu’une petite verrue sur le parcours, mais après 100 km menés tambour battant, ça fait mal et les Astériens peuvent avoir une pensée pour Stéphane Chagnon qui avait passé une partie de ce circuit à la vidéo, lors d’un jour de course pour que les "You Tubeurs" en découvrent les pièges, comme les difficultés. Toujours est-il que maintenant il y avait toute la compagnie des costauds et les forçats du macadam pouvaient s’exprimer à la pédale sur cette boucle, théâtre d’affrontements et de joutes stratégiques. Un groupe de dix-huit unités se formait, où on trouvait une majorité de coureurs de deuxième catégorie. De plus on apercevait le local Alexandre Léon, vainqueur de l’édition 2016 et unique pass’cyclisme, plus deux troisième catégories qui avait pour nom Gérald Marot et Jean-Luc Delpech, soit des hommes très connus du public par leur coup de pédale dévastateur au cours d’une certaine époque. On sentait à ce stade de la course que Loïc Herbreteau pouvait tout rafler : l’étape, le jaune, le vert, celui à pois, mais on voyait aussi qu’il y avait de la retenue. Dans les ultimes rotations, les relais devenaient de plus en plus appuyés. Herbreteau en profita ensuite pour mettre un bon taquet à plusieurs encablures de la flamme rouge, entraînant avec lui Fiacre, Casado et Luinaud. Les échanges furent vigoureux alors que Fiacre et Casado se trouvaient décramponnés, derrière eux aussi, treize autres coureurs pouvaient encore y croire. Mais cela devenait dur à ce moment là de rebondir pour revenir, si bien que ce groupe n’avait qu’une chose à faire, maintenir le train sans se retourner pour rentrer dans le top vingt.

Dsc_0496

Le succès de Luinaud

- C’est alors que devant Herbreteau et Luinaud, s’observaient. On pensait que le vainqueur du Tour du Périgord allait devenir le 38° lauréat du Muguet, mais le coureur Corrézien resta concentré pour passer en tète sous la banderole et succéder à Pascal Peyramaure, dernier Corrézien vainqueur de cette printanière en 1985. Un jeune coureur que ce Luinaud, qui fêtera ses 20 ans en octobre, ancien cyclo-crossman de Creuse Oxygène et qui a tout son avenir devant lui. Chez les juniors Baptiste Chardelin, un "Reimherr Boy", se classe au sein du 4° paquet malgré les Colombiens du Team Inca, sans oublier nos locaux tels Léon, Deroo et Eynard qui n’ont pas du tout démérité face à des coureurs de haut niveau. Merci à tous ces passionnés de cyclisme, merci aux organisateurs, merci aux partenaires et à l’année prochaine pour ceux qui en conserveront un bon souvenir.

Image1

Classement : 1. Romain Luinaud (CD Corréze) les 113,9 kms en 2h35’ 1° espoir, 2. Loïc Herbreteau (Team Coop Vélocité), 3. Léo Casado (CC Périgueux(Dordogne), 4. Julien Fiacre (IBC Isle Jourdain), 5. Julien Azile Lozach (UA La Rochefoucauld), 6. Alexandre Guérin (Apogé Cycliste Team U Cube), 7. Romain Chaminaud (VC Bazas Bernos Beaulac), 8. Gabin Védel (IBC Isle Jourdain), 9. Maxime Teulière (Agen VS), 10. Jean-Luc Delpech (Dordogne Sud Cyclisme) 1° des troisièmes catégories, 11. Yannick Boissou (CD Corréze), 12. Hugo Warin (Lescar VS), 13. Alexis Carpentier (CAM Bordeaux), 14. Alexandre Léon (JS Astérienne) 1° des pass’open, 15. Gérald Marot (Team STS), 16. Jeoffrey Malaussanne (LVC Tonneins), 17. Balan Billate (US Villenave), 18. Théo Chambon (CD Corréze), 19. Baptiste Chassaing (UV Limousine), 20. Aurélien Quilez (LVC Tonneins), 21. Marin Pasturel (CC Marmande), 22. Rémy Thilloy(CC Périgueux-Dordogne), 23. Fabien Delage (CC Périgueux-Dordogne), 24. Louis Nicoleau (SC Périgord), 25. Alexis Bernagaud (CC Périgueux-Dordogne), 26. Luis Mario Marmole Jo Daza (SC Aurillac), 27. Corentin Faure (CC Périgueux-Dordogne), 28. Gaëtan Deroo (JS Astérienne), 29. Pierre Vermande (CD Corréze), 30. Baptiste Chardelin (SC Périgord) 1° junior, 31. Guillaume Eynard (JS Astérienne), 32. Xavier Granet (EC Trélissac Coulounieix), 33. Aymeric Pineaux (AC4B), 34. Maxime Panche (Stade Montois), 35. Nicolas Gomez Ruiz (UC Rion es Montagnes), 36. Kevin Vélaskez Trujillo (Team Inca), 37. David Valéro Moréno (Team Inca), 38. Erick Damian Parra Muñoz (Team Inca), 39. Marco David Montaña Novoa (Team Inca), 40. Hugo Soulas (Dordogne Sud Cyclisme), 41. Diomedez Vélandia Florez (Team Inca), 42. Camille Danies (CAM Bordeaux), 43. Eric Lecoanet (AC Jarnac Aigre Rouillac), 44. Hugo Chastang (CD Corréze), 45. Martial Roman (CC Périgueux-Dordogne), 46. Rémy Gabaston (Stade Montois). 46 coureurs classés.
Nota : en noir 2° catégorie, en bleu 3° catégorie, en marron pass’open et en vert coureurs juniors.

LE MAG DE LA JSA – 38° PRIX DU MUGUET © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les nouvelles du club sur : https://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 avril 2022

PROGRAMME ET MUGUET

Après deux saisons sans, le nouveau

programme publicitaire est arrivé

programme 2022

- Et bien ça y est, il est bouclé. On parle de programme publicitaire de la JSA Cyclisme, véritable recueil de bonnes adresses et soutien indispensable du commerce de proximité en faveur de nos couleurs. Composé de 45 annonceurs, notre nouveau club de partenaires a bonne allure et présente ses soutiens sur une brochure de 20 pages couleur (page de garde ci-dessus). Dirigeants, coureurs, sympathisants et public, réservez vos achats à tous ceux qui nous soutiennent.

Club des partenaires 2022 : Ville de Saint-Astier, Conseil Général, Rafaillac, Bellanger, ambulances Martin, entreprise Sedran, l’Ecureuil, Patoureau brocante, motoculture Astérienne, Claire l’Happycultrice, Decons Aquitaine, boucherie Dumas, le p’tit tonneau, Sécuritest, Gaume Energies, Bocquier espaces verts, SARL PCI, pompes funèbres Limon, chaussures empreinte, auberge du Vern, Dekra contrôle technique, Solution prix, Spiruline, Dupouy menuiseries, Axa Benoit Auvert, la chaux de Saint-Astier, Crédit Agricole, Massa Méca 24, plomberie Ast 24, Docteur House G. Lafon, chez Bébert, Fleurs perlées, Charrière Bois, SARL Berges, Estève automobiles, Métallerie Desplat, la Ronde des pains, l’atelier d’Emilie, foies gras Bérano, Garage Derozier, le diamant bleu, Cycles Mazeau, Claudette intérim, Centre Leclerc, Fédération Française de Cyclisme.

UN PETIT AIR DE MUGUET

Muguet 2022

- Cette 38° édition qui flaire le printemps aura une saveur particulière puisqu’elle revient après deux saisons d’arrêt, pandémie oblige… Juste ce petit clin d’œil pour connaître le palmarès et le circuit de cette course bien ancrée dans le calendrier régional.

Muguet 2022 palmarès

LE MAG DE LA JSA – PROGRAMME ET MUGUET © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les nouvelles du club sur : https://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 10 avril 2022

LA JSA AU TOUR DU MADIRANAIS

DEROO A AIMÉ LE VERT
Source : la Nouvelle République des Pyrénées

Image145

 Déroulement de l’épreuve

- Une première étape à rebondissements. Une échappée de onze coureurs partis dès les premiers kilomètres. Le ton de ce 41e Tour du Madiranais était donné. Ces fuyards vont compter jusqu’à presque deux minutes d’avance au premier passage à Riscle. Un seul survivra jusqu’à ce regroupement général et une arrivée au sprint d’où Romain Marrot (Déjantés 65) sortira vainqueur.

- L’étape du dimanche matin qui sert de mise en jambes pour le dénouement final permettra, là aussi, à un quatuor de filer. Le peloton les tiendra en laisse, la minute dépassée. Au sprint à Madiran, Christophe Carrère (Tarbes Cycliste) l’emportera devant Dorian Galcéra (VCPL). Éphémère leader qui ne pourra pas s’opposer à l’échappée d’un petit groupe l’après-midi. Un copié - collé de la veille mais avec moitié moins d’acteurs à l’avant. Parmi ceux-là, le Bagnérais Bertrand Coumet qui faisait le plein de points à chaque sommet pour protéger le maillot à pois que son équipier Quentin Carmouze avait endossé le premier jour. Avec deux minutes d’avance, le sort de la course semblait basculer dans le camp bigourdan quand l’équipe de Castelmayran mettait en route et tout le monde en ligne en vue de l’arrivée sur les pentes du château Perron. Un final qui se jouera au sprint et à la pédale.

Classement général final. : 1. Romain Bazalgette (Castelmayran 82); 2. Bonnard (TCC) à 0’00’’; 3. Garcia (UC Lavedan) à 0’05’’ ; 4. Sabatut (VCPL) à 0’12’’; 5. Montauban (St-Go Cyclisme) à 0’12’’ ; 6. Coumet (ACBB) à 0’12’’; 7. Roux (ALVA C 82) à 0’17’’ ; 8. J. Cazala (TCC) à 0’17’’ ; 9. G. Marot (VC Montois) à 0’30’’; 10. Léon (JS Astérienne) à 01’08’’; 11. Gagnaire (ECMA 33) à 01’08’’; 12. Pérusin (VC mauvezinois) à 01’34’’; 13. Caup (CNB 64) à 02’ 18’’; 14. Daunes (RL Saman à 02’42’’; 15. Duez (ALVA C 82) à 02’ 50’’.
Meilleur grimpeur : Quentin Carmouze (ACBB). Meilleur sprinteur : Robin Duez (Castemayran).

deroo

Deroo en vert lors de la,première étape

 L’analyse d’Alexandre Léon

Un Tour du Madiranais glacial mais sur lequel la JSA aura mené la bagarre jusqu'au bout pour ne pas avoir de regret et testé toutes les combinaisons possibles de vêtements cyclistes !
Le 1er objectif en 1ère et 2e cat. était de conforter le maillot vert de meilleur sprinter acquis par, Gaëtan Deroo en prenant une longue échappée et en bataillant chaque point chaud lors de la 1ère étape (le plus réchauffé des Verts). Le 2e, tenter d'accrocher une bonne place au général à l'issue des 3 étapes ou gagner une étape pour ma part en tentant des coups.
- Chacun des 6 sprints pour le maillot vert a été âprement disputé, avec de nombreux mouvements créés par l'équipe avec
Valentin Faurie, Damien Guérineau, Guillaume Lafox et Sébastien Béneyrol pour tenter de surprendre Robin Duez de Castelmayran qui s'est révélé le plus fort. Mais quel plaisir de partager cette bataille !
Pour le général, retardé par une chute sur la deuxième étape et une forme somme toute moyenne, la ténacité a payé avec une 10e place au final. C'était très sympa de se retrouver avec Benjamin Pérusin en échappée, comme lors du Tour du Lavedan.
Bravo à Romain Bazalgette pour sa nouvelle victoire sur ce Tour.
Bravo aux 3e et 4e cat. de la JSA avec Hervé Peytoureau, Xavier, Dominique et Julien Courbalay (victime d'une grosse chute mais dont les tests à l'hôpital de Tarbes ont été rassurants) qui ont bataillé dans leur propre course avec une belle 7e place au classement général final pour Thibault Esmenjaud.
- Un grand merci au Cyclo Club du Madiranais pour une telle organisation et un très beau parcours, à Alain Guinle et cyclocrossman com pour les résultats et les photos, à nos accompagnateurs tout-terrain Jean-Paul, Philox et Jean-Yves, à Guillaume pour l'organisation de notre séjour, c'était encore une grande aventure !

LE MAG DE LA JSA – TOUR DU MADIRANAIS © BERNARD PECCABIN
La mémoire du cyclisme en Dordogne est à découvrir sur :
http://velodordogne.canalblog.com/
Toutes les actualités du club sur : http://jsacyclisme.fr

Posté par Bernard PECCABIN à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]